8 juil. 2012

PORTO-NOVO 2012 : Un Yovo au Bénin...

Yovo, yovo, comment ça va ? Les quelques fidèles lecteurs de ce blog auront remarqué un certain relâchement dans la fréquence des posts au mois de juin... En effet, votre humble narrateur a été convié à un séjour de quelques semaines au Bénin dans le cadre de la Coopération décentralisée. L'objectif de ce voyage en terre vodoun (vaudou) était un appui logistique à l'organisation d'une exposition photographique dans l'enceinte même du stade C. de Gaulle où se déroulaient les 18èmes Championnats Africains d'Athlétisme, eh oui, sacrément veinard le bibi ! Avec une petite équipe du centre de formation Incite, j'ai donc fait mon paquetage et suis allé trainé mes sandales sur la terre ocre de la ville de Porto-Novo, capitale administrative du Bénin. Nous avons rejoint sur place les photographes béninois dans le cadre de leur projet avec le photographe Vincent Ohl, "Jeunes talents du monde". Une rencontre entre geeks de cultures & d'horizons différents qui a débouchée sur des échanges d'abord techniques et amicaux puis s'est transformée en véritable aventure humaine, forte en émotions dont on ne sort pas indemne et sans une larme à l'œil au moment de se quitter...

Le son de Rokomodé !

Plage de Ouidah - Point de départ de la traite négrière: "Le bois d'ébène"

Legba-la divinite avec le penis Crédit photo: Joel Koukoui
KWABO ! Bonne arrivée...
Si la capitale économique Cotonou - dont j'ai un peu parlé dans ce blog du genre bref survol du carnet de voyage que j'avais tenu voici 14 ans - a, depuis, pris de l'ampleur avec une intense activité économique liée en partie au développement du port et aux nombreuses firmes étrangères qui y ont fait pousser leur immeubles, participant à l'essor de nombreuses activités industrielles, Porto-Novo, dans son fonctionnement & son architecture demeure la ville qui détient une grande partie du patrimoine historique du Bénin. Les étales y fleurissent le long des rues, on y trouve de tout, du dentifrice (chinois) au carafon d'essence de contrebande en provenance directe du Nigeria voisin. Porto-Novo est en effet bordée à l'est par une lagune qui communique avec la mer à Lagos (Capitale de la république fédérale du Nigeria). Deux grands marchés de la ville concentrent la plupart des marchandises locales: Agbokou est principalement le lieu où l'on peut se procurer toutes sortes de plantes médicinales et autres décoctions destinées à soulager les gens des diverses fièvres & maladies inhérentes à la région. Le ministère de la santé du Bénin cautionne cette médecine traditionnelle et ancestrale... A des fins purement pédagogiques et pour être plus complet dans mon investigation, j'aurais pu tester une racine qui donne une grande vigueur à l'homme pour satisfaire sa go, mais notre collaboration avec les photographes fût intensive et ne laissait guère de temps pour la bagatelle... Le grand marché du quartier Lokossa Bas Porto-Novo est principalement connu pour la grande variété des tissus qui y sont vendus afin de confectionner les tenues locales comme le Kembê (une tenue de cérémonie pour la prière)

Du son de Porto-Novo !   
Le coupé-décalé est dans la place au maquis !
Panne de voiture au plein cœur de Cotonou - Crédit photo: Bishop Hountondji
Ce post n'est en fait qu'un avant-goût du "blog de cette aventure" sur lequel je travaille en collaboration avec l'équipe d'Incite Media et dont j'espère pouvoir bientôt déposer ici le lien. Vous y trouverez le récit complet du projet qui a été mené à son terme (je spoile mais les moments de suspense et de doute feront aussi partie de la narration...). Les photos de l'exposition au stade Ch. de Gaulle ainsi que les nombreuses prises de vue des championnats seront également au menu, bien sûr. Bref, il se peut qu'à nouveau je délaisse quelque peu Namaste mais je tenterai tout de même de me faire beaucoup moins rare que le mois dernier. En guise de préambule, je pose ici même quelques photos qui, je l'espère, vous feront tripper un brin... Enjoy !


Edit. du 20 Juillet 2012 :

Zeynab Feat. Koba

Enfant travaillant aux feux - Crédit photo: Prudence Affountountoun
Un p'tit gars à la tombée du soir à Ouadada - Photo eJo.
Peintre auto - Crédit Photo: Joël Koukoui
Surcharge de voiture sur la voie Ouidah Cotonou - Crédit Photo: Bishop Hountondji
Nos vacances - Crédit Photo: Bishop Hountondji
Ensemble, dans la même direction - Crédit Photo: Prudence Affountountoun
Croisade à l'église du christianisme céleste - Joël Koukoui
Ferrailleur - Marché d'Agbokou. Crédit Photo: Joël Koukoui
La grande sœur et le petit frère - Crédit Photo: Prudence Affountountoun
Voir aussi...

NOS ANCÊTRES LES... AFRICAINS

JUJU - In Trance (2011) : Un ex-punk et un griot qui font mouche !

ILS ARRIVERONT QUAND MÊME...

BRONX-BARBES - On Parle d'Abidjan Ici Même !

3 commentaires:

  1. http://vimeo.com/39843233#

    http://vimeo.com/39843567#at=0

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu, ça faisait un bail... ;-))

    RépondreSupprimer